TRANSPORT ET LOGISTIQUE

TRANSPORT ET LOGISTIQUE

Que votre organisation soit grande ou petite, les cybers attaquants s’intéressent à vous. Cela peut vous surprendre, mais le secteur des Transports occupe désormais la troisième place en matière de vulnérabilité à la cybersécurité, avec une moyenne de vol de données dépassant le million de dollars en raison des pertes de revenus, des réductions de taxes, des temps d’arrêt et des amendes réglementaires et de livraison.

 

Les cybercriminels tirent parti de la numérisation des réseaux de transport, du recours croissant à l’informatique et à l’automatisation pour l’ordonnancement et la planification, et de chaînes d’approvisionnement de plus en plus complexes. Sans parler d’une main-d’œuvre mobile fortement dispersée. Surtout avec l’augmentation du BYOD. La plupart de nos appareils personnels ne présentent pas le niveau de sécurité dont une entreprise a besoin pour rester sécurisée et conforme, ce qui facilite le travail des pirates.

De nombreuses données circulent sur de multiples systèmes, et plus de données signifie plus de vulnérabilités et des dommages potentiels à la fois aux données et aux biens physiques. Il suffit qu’un collaborateur branche une clé USB infectée pour détruire les programmes logistiques, retarder les livraisons et fermer les systèmes et les ports. Les menaces ciblant le Transport et la Logistique peuvent provenir de :

  • Menaces en interne – espionnage industriel
  • Concurrents
  • Employés mécontents ou ex employés
  • États-nations
  • Ou une simple erreur…

 

Dans 58% des cas, la cible est une petite entreprise. Cependant, les cyberattaques peuvent se répercuter sur des chaînes d’approvisionnement entières. Vous ne voulez pas que votre organisation se trouve à l’épicentre. La tristement célèbre cyberattaque NotPetya de 2017 contre A.P. Moller- Maersk – le plus grand exploitant de porte-conteneurs et de navires de ravitaillement au monde – a laissé des millions de tonnes de marchandises en suspens, a paralysé près de 80 ports et terminaux dans le monde et a coûté à l’entreprise un montant estimé à 300 millions de dollars, y compris la reconstruction de l’infrastructure informatique endommagée.

En partageant le KUB entre différents sites, vous pouvez facilement réduire les risques de vol de données de tiers et de BYOD, éduquer votre personnel à la cybersécurité et faire du nettoyage régulier des périphériques USB une partie intégrante de votre organisation.

By sharing the KUB between different sites, you can easily reduce the risks of third–party data breaches and BYOD, educate your workforce in cyber security, and make regular cleaning of USB devices an ingrained part of your organisation.